Monde Syndiquer le contenu

Par Ceriscope
26/01/2016

Podcast du débat organisé au CERI à l'occasion de la publication de Quel monde en 2016 ?, Hors série n° 107, Alternatives Economiques, janvier 2016.

Introduction : Alain Dieckhoff, directeur, Sciences Po-CERI
Animation du débat : Yann Mens, rédacteur en chef international, Alternatives Economiques

Par Alix DESFORGES

« Vous avez changé la notion d'espace car Internet non seulement abolit la distance qui sépare les hommes mais il ouvre un monde virtuel qui est par définition sans limites » déclarait Nicolas Sarkozy, président de la République française, aux acteurs de l’Internet lors de l’e-G8 Forum organisé à Paris en mai 2011. L’image d’un Internet sans frontières, constitutif d’un autre monde – un cyberespace –, est très usuelle.

Par Florence ARESTOFF et Jérôme SGARD

La recherche sur l’économie de la pauvreté et des inégalités a connu depuis deux décennies une évolution profonde et rapide. Ce renouveau s’explique notamment par la multiplication des enquêtes de revenus dans beaucoup de pays du monde mais aussi par l’accroissement des capacités et des techniques de traitement quantitatif. Le tout permet désormais d’explorer de manière fine, à la fois les évolutions empiriques et les relations de causalité qu’elles peuvent éventuellement recéler.

Par Pierre-Noël GIRAUD

Les méthodes de mesure des inégalités et de la pauvreté

Dans une population donnée, la mesure des inégalités économiques évaluables monétairement, par exemple les inégalités de revenus, passe par la construction d’une courbe de Lorenz. Celle-ci  donne le pourcentage y% des revenus totaux dont dispose les premiers x% de la population rangée par revenu croissant.
De cette courbe de Lorenz, on peut tirer plusieurs types d'indicateurs synthétiques :
- La part des revenus totaux obtenue par les 10 % les plus riches

Par Benoît MARTIN

Le sens commun de la pauvreté est généralement compris de tous et l’image à laquelle elle renvoie semble constante à travers les siècles ; les œuvres produites par les écrivains, les peintres, les cinéastes, les photographes et les compositeurs en témoignent. Par ailleurs, la pauvreté comme objet des sciences sociales a constitué l’un des thèmes de prédilection de l’école de Chicago au début du XXe siècle. En revanche, mesurer la pauvreté s’avère beaucoup plus difficile et controversé. Qu’est-ce que « mesurer la pauvreté » ? Évaluer un nombre de pauvres ?

Par Isabelle HILLENKAMP et Jean-Michel SERVET

La question de la pauvreté dans les relations internationales depuis la Seconde Guerre mondiale est d’abord reconnaissable à travers les mots employés pour désigner globalement les pays réputés « pauvres » ou ayant encore une fraction importante de leur population vivant avec de faibles revenus : pays attardés, tiers-monde, périphérie, pays dépendants, pays sous-développés, pays moins avancés ou plus pudiquement en voie de développement ou en développement et finalement pour certains d’entre eux pays émergents.

Par Jeanne LAZARUS

Les ouvrages de sciences sociales traitant de la pauvreté remplissent des bibliothèques entières. Peut-être parce que depuis la révolution industrielle tous ceux qui se sont intéressés au fonctionnement des sociétés occidentales ont été frappés par le fait que, dans des pays riches, de nombreux ménages vivent dans des conditions matérielles extrêmement difficiles et que cela a des conséquences sur l’ensemble de leur vie et de leur participation sociale.

Par Karoline Postel-Vinay

La frontière est une notion que l'on retrouve dans l'ensemble des sciences sociales et humaines, voire dans toutes les sciences. Chaque discipline en propose une définition, qui renvoie naturellement aux réflexions qui lui sont propres, sans être pour autant imperméable aux apports des autres champs de la connaissance. Par exemple, la science politique, pour aborder la notion de frontière, emprunte à la sociologie, laquelle peut s'inspirer de la philosophie ou de la physique, et réciproquement.

Par Jérôme Sgard

La représentation de l’espace et des frontières économiques est marquée par une difficulté initiale. D’un côté, l’analyse la plus abstraite des marchés que proposent les économistes est dénuée de toute dimension spatiale : les agents échangent dans un espace sans qualité, sans friction, sans cartographie d’aucune sorte. De l’autre côté, l’économie appliquée a produit un grand nombre de concepts spatiaux pour répondre aux problèmes et dilemmes posés par l’évidente diversité géographique de l’économie mondiale.

ceriscope pauvrete ceriscope fraontires Prsentation de la publication Prsentation de la publication Sommaire Ceriscope puissance