Frontières maritimes dans l’Arctique : le droit de la mer est-il un cadre applicable ?

Par Frédéric Lasserre
Comment citer cet article
Frédéric Lasserre, "Frontières maritimes dans l’Arctique : le droit de la mer est-il un cadre applicable ?", CERISCOPE Frontières, 2011, [en ligne], consulté le 05/12/2016, URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/content/part2/frontieres-maritimes-dans-larctique

Deux grandes questions politico-juridiques structurent les relations des pays riverains de l’océan Arctique. Le premier concerne le statut des eaux des passages arctiques, passage du nord-ouest et du nord-est, que la Russie et le Canada considèrent comme intérieures, ce que contestent tant les États-Unis que l’Union européenne. Le second débat concerne la définition des frontières des espaces maritimes arctiques, zones économiques exclusives (ZEE) et plateaux continentaux élargis.

Cet article se penche sur la question des frontières maritimes dans l’Arctique. Les médias relayent aujourd’hui, de façon récurrente, l’idée d’une course à la conquête des espaces maritimes arctiques. Les pays riverains de l’Arctique préparent depuis plusieurs années leurs dossiers destinés à étayer leurs arguments géologiques pour revendiquer des plateaux continentaux étendus. En 2007, une fièvre médiatique a accrédité l’idée d’une course effrénée, alimentée par les changements climatiques pour la conquête des ressources naturelles de la région : une représentation très exagérée et peu conforme à la réalité tant historique que juridique