De la puissance militaire : Aron revisité

Par Frédéric RAMEL
Comment citer cet article
Frédéric RAMEL, "De la puissance militaire : Aron revisité", CERISCOPE Puissance, 2013, [en ligne], consulté le 07/12/2019, URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/puissance/content/part1/de-la-puissance-militaire-aron-revisite

• ARON R. (1962) Paix et guerre entre les nations, Paris, Calmann-Lévy, (chapitres II et III).

• ARON R. (1967) « Qu’est-ce qu’une théorie des relations internationales ? », Revue française de science politique, vol. 17, n°5, pp. 837-861.

• ARON R. (2012) « Clausewitz et notre temps (manuscrit de l’été 1969) », Études internationales, vol. 43, n°3, pp. 339-371.

• BADIE B. (2005) « Raymond Aron, penseur des relations internationales. Un penseur à la française ? », Etudes du CEFRES, n°5.

• BATTISTELLA D. (2012) « Raymond Aron, réaliste néoclassique », Etudes internationales, vol. 43, n°3, pp. 371-388.

• BAECHLER J. (2005) Les Morphologies sociales, Paris, PUF.

• BROWN C. (2010) « Rules and norms in post-western world », in O. Kessler, R. B. Hall C. Lynch, N. Onuf (dir.), On rules, politics and knowledge: Friedrich Kratochwil, international relations, and domestic affairs, New York, Palgrave Macmillan, pp. 213-225.

• CLAUSEWITZ C. von (1999 [1832]) De la guerre, Paris, Perrin.

• COHEN D. (2009) La prospérité du vice. Une introduction inquiète à l’économie, Paris, Albin Michel.

• DOYLE M. (1997) Ways of War and Peace: Realism, Liberalism, and Socialism, New York, W. W. Norton & Company.

• DURIEUX B. (2012) « Guerre, contre-insurrection et démocratie après l’Afghanistan », in J.-V. Holeindre, G. Murat (dir.) La Démocratie et la guerre au XXIe siècle. De la paix démocratique aux guerres irrégulières, Paris, Hermann, pp. 187-204.

• GALLOIS P. M. (1960) Stratégie de l’âge nucléaire, Paris, Calmann-Lévy.

• HASSNER P. (2007) « Raymond Aron: too Realistic to Be A Realist? », Constellations, vol. 14, n°4, pp. 498-505.

• HASSNER P. (1999) « Le Barbare et le Bourgeois », Politique internationale, n°84, pp. 81-98.

• HERTZ J. H. (1951) Political Realism and Political Idealism, Chicago, Chicago University Press.

• KENNAN G. F. (1951) Realities of American Foreign Policy, Princeton, Princeton University Press.

• KRASNER S. (1978) Defending the National Interest, Princeton, Princeton University Press.

• MALIS C. (1995) « Raymond Aron et le concept de puissance », Le Trimestre du Monde, 3e trimestre.

• MANENT P. (2008) « Aron et l’histoire », in S. Audier, M. O. Baruch, P. Simon-Nahum (dir.), Raymond Aron, philosophe dans l’histoire, Paris, Fallois, pp. 127-132.

• MEARSHEIMER J. (2006) « China’s Unpeaceful Rise », Current History, vol. 105, n°690, pp. 160-162.

• MORGENTHAU H. (1948) Politics Among Nations. The Struggle for Power and Peace, New York, MacGraw-Hill.

• NYE J. (1990) « Soft Power », Foreign Policy, n°80, pp. 153-171.

• ROCHE J.-J. (2011) « Raymond Aron, un demi-siècle après Paix et guerre entre les nations », Revue Défense nationale, n°736 (première partie), janvier, pp. 7-18 ; n°737 (deuxième partie), février, pp. 11-22.

• ROSENAU J. (1979) « Le touriste et le terroriste ou les deux extrêmes du continuum transnational », Etudes internationales, vol. 10, n°2, pp. 219-252.

• RUPERT S., BET-EL I. (2012) Le Grand désenchantement. Vivre à l’ère de l’insécurité, Paris, Nuvis.

• SCHMITT C. (2007) La Guerre civile mondiale. Essais (1943-1978), Paris, E®e.

• STRANGE S. (1988) States and Markets. An Introduction to International Political Economy, Londres, Pinter.