Coopération Sud-Sud et lutte contre la pauvreté : le cas du forum IBAS (Inde-Brésil-Afrique du sud)

Par Folashadé SOULE-KOHNDOU
Comment citer cet article
Folashadé SOULE-KOHNDOU, "Coopération Sud-Sud et lutte contre la pauvreté : le cas du forum IBAS (Inde-Brésil-Afrique du sud)", CERISCOPE Pauvreté, 2012, [en ligne], consulté le 01/09/2014, URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/pauvrete/content/part4/cooperation-transregionale-et-lutte-contre-la-pauvrete-le-cas-du-forum-ibas

Plan de l'article:

La particularité des nouvelles puissances dites émergentes comme le Brésil, l’Inde et l’Afrique du Sud est qu’elles disposent d’un double statut : celui de puissances régionales dont la croissance rapide posera à terme un défi aux puissances établies comme les Etats-Unis et le Japon, et celui de grands pays en développement qui contiennent encore d’importantes poches de pauvreté et rencontrent de nombreux défis sociaux internes. Le développement économique et social est ainsi hissé au rang de priorité nationale et guide les politiques publiques nationales, régionales et internationales au sein de ces Etats. Les constitutions indienne, brésilienne et sud-africaine mentionnent le droit à la sécurité alimentaire comme un droit fondamental des populations. Dans ce cadre, des politiques nationales, comme le programme Bolsa Família ou Faim Zéro (Fome Zero) au Brésil, le National Rural Employment Guarantee Program (NREGP) en Inde ou encore le Expanded Public Works Programme (EPWP) en Afrique du Sud, ont été lancées avec plus ou moins de succès et menées dans le but de lutter contre la pauvreté, créer des emplois et faciliter l’accès aux soins pour les plus démunis.

Les politiques étrangères de ces trois Etats prennent également le relais des priorités nationales à travers des initiatives internationales comme la formation de coalitions à l’intérieur du G20. En dehors des initiatives internationales et régionales, des initiatives et des coopérations nouvelles sont également envisagées : tel est le cas du forum de dialogue IBSA ou IBAS qui réunit Inde, Brésil et Afrique du Sud depuis 2003. IBAS est une initiative des ministres des Affaires étrangères sud-africain, brésilien et indien. La déclaration de Brasilia de 2003, acte fondateur de la coopération IBAS, mentionne le partage des expériences en termes de lutte contre la pauvreté et la faim comme une des priorités et nécessités importantes de cette coopération. L’objectif est également de contribuer à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement établis par l’Organisation des Nations unies au sein de ces trois Etats.

Au-delà d’une initiative politique, cette coopération regroupe quatre principaux piliers :
- la consultation et la coordination politique sur des thèmes internationaux d’intérêt mutuel tels que la réforme de l’Organisation des Nations unies, et particulièrement de son Conseil de sécurité, les questions liées au régime de propriété intellectuelle ou l’accès aux médicaments dans les pays en développement ;
- la coordination sectorielle à travers seize groupes de travail officiels incluant la santé, les sciences et technologies, l’agriculture et les questions liées au développement social ;
- le fonds IBAS pour la lutte contre la pauvreté finançant des projets dans les pays les moins avancés. Ce fonds est coordonné par l’unité spéciale pour la coopération Sud-Sud du PNUD ;
- la promotion des interactions entre les acteurs non-gouvernementaux au sein de ces Etats, entre autres un forum des femmes, un forum académique un forum de la société civile et un forum pour les entrepreneurs de ces trois pays. L’ensemble de ces éléments confère à IBAS un caractère multidimensionnel.