Les régimes internationaux de l’environnement

Par Jean-Frédéric MORIN
Comment citer cet article
Jean-Frédéric MORIN, "Les régimes internationaux de l’environnement", CERISCOPE Environnement, 2014, [en ligne], consulté le 24/01/2019, URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/environnement/content/part3/les-regimes-internationaux-de-l-environnement

Face à l’efficacité incertaine des régimes internationaux et à leur chevauchement croissant, certains proposent de créer une nouvelle organisation, forte et indépendante, qui centraliserait tous les régimes internationaux de l’environnement. Les défenseurs de cette idée considèrent qu’une telle organisation assurerait une plus grande cohérence normative, qu’elle aurait une autorité accrue pour faire pression sur les Etats, et que sa force institutionnelle permettrait de faire contrepoids à l’Organisation mondiale du commerce. Ses détracteurs sont plutôt d’avis que sa lourdeur bureaucratique risquerait de ralentir les efforts de coopération, qu’elle serait vulnérable aux stratégies de puissance des acteurs les plus récalcitrants, et qu’une gouvernance décentralisée reposant sur de multiples régimes autonomes offre davantage de flexibilité et d’adaptabilité. Ce débat fait toujours rage, tant dans les milieux universitaires que politiques (Biermann et Bauer 2005).