Les régimes internationaux de l’environnement

Par Jean-Frédéric MORIN
Comment citer cet article
Jean-Frédéric MORIN, "Les régimes internationaux de l’environnement", CERISCOPE Environnement, 2014, [en ligne], consulté le 25/03/2017, URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/environnement/content/part3/les-regimes-internationaux-de-l-environnement


A quoi bon investir dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre si les autres pays n’adoptent pas des mesures équivalentes ? Quel est l’intérêt d’imposer des quotas de pêche si les pêcheurs voisins peuvent librement épuiser les bancs de poissons ? Pourquoi ne pas entreposer des déchets nucléaires en Antarctique si les autres pays le font sans scrupule ?

La politique internationale de l’environnement est fréquemment confrontée à ces problèmes d’action collective. La communauté internationale a collectivement intérêt à investir dans la protection de la biosphère pour assurer sa pérennité, mais individuellement, les uns et les autres ont intérêt à réduire au minimum leur contribution aux coûts qu’implique la protection de l’environnement. Il y a donc inadéquation entre intérêts collectifs et intérêts individuels. Pour y remédier, il est parfois nécessaire d’adopter des règles communes : ce sont les régimes internationaux.

Cet article décortique le concept de régime international. La première partie présente la théorie des régimes dans ses nuances et ses spécificités. La deuxième pose la question des conditions nécessaires à la création de régimes. La troisième étudie leur évolution et leurs interactions. La quatrième et dernière partie porte sur leur efficacité.