Pour une approche discursive des politiques publiques environnementales

Par Alice BAILLAT
Comment citer cet article
Alice BAILLAT, "Pour une approche discursive des politiques publiques environnementales", CERISCOPE Environnement, 2014, [en ligne], consulté le 21/07/2017, URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/environnement/content/part4/pour-une-approche-discursive-des-politiques-publiques-environnementales



« As politicians know only too well but social scientists too often forget, public policy is made of language » (Majone 1989 : 1)
 

Depuis la montée des préoccupations environnementales au début des années 1970, relatives notamment à la gestion des territoires et des ressources naturelles, et plus récemment aux impacts du changement climatique sur les sociétés humaines, l’environnement n’a cessé de faire l’objet de nombreux débats politiques et scientifiques. Les questions environnementales ont ainsi engendré des réseaux d’influence et des interactions entre acteurs de nature et d’échelles différentes, porteurs d’intérêts divergents et parfois même contradictoires. Combinée à l’extrême technicité des questions en jeu, cette multiplicité d’échelles et d’acteurs tend à brouiller les cartes des débats environnementaux. Le changement climatique, la protection de la biodiversité ou la désertification constituent autant d’exemples pour lesquels l’identification des causes et des solutions présente une grande complexité scientifique et technique.

Les problèmes environnementaux sont par ailleurs socialement perçus et construits, et sont stratégiquement appropriés et utilisés par une grande diversité d’acteurs. Les controverses scientifiques opposant les tenants du réchauffement climatique et les climato-sceptiques sont à cet égard un parfait exemple des luttes interprétatives entourant ces phénomènes, qui ne font donc pas l’objet d’une compréhension unanime et partagée faisant autorité. Recourir à une approche discursive des politiques publiques permet alors d’analyser les processus à travers lesquels les acteurs produisent du sens et façonnent des discours en vue de construire et d’infléchir les politiques environnementales. Par l’adoption de cette démarche, il s’agit notamment de démontrer que la formulation de nouvelles politiques est davantage le résultat d’activités discursives que d’un savoir scientifique neutre et objectif.

La présente contribution vise à démontrer l’apport théorique et méthodologique de l’analyse du discours pour étudier la construction de l’environnement comme objet d’action publique. Il rappelle dans un premier temps ce que nous entendons ici par « discours » et « analyse du discours ». Il présente ensuite les approches discursives des politiques publiques et propose des exemples d’application dans le domaine des politiques publiques environnementales. Cet article revient enfin sur l’approche dite de l’écologie politique qui porte une attention particulière à la production des discours environnementaux pour étudier les interactions entre environnement et société.