Romain BERTRAND

Par Ceriscope

Directeur de recherche au CERI Sciences Po depuis 2008, Romain Bertrand a obtenu son doctorat de sciences politiques à Sciences Po Paris en 2000. Sa thèse portait sur les trajectoires d’entrée en politique de membres de l’aristocratie javanaise en Insulinde coloniale (Indonésie néerlandaise) des années 1880 aux années 1930.
Il a fait partie des comités de rédaction de Raisons politiques, Critique internationale, Politix et Genèses. Il est actuellement membre du comité de rédaction des Annales. Histoire, sciences sociales, ainsi que du comité de lecture de Moussons. Recherche en sciences humaines sur l’Asie du Sud-Est.
Romain Bertrand codirige à Sciences Po, avec Stéphane van Damme (Centre d’histoire de Sciences Po), le séminaire de recherche L’épreuve des Indes, qui traite de l’historiographie de la construction et de la circulation des savoirs en situations de « rencontre impériale » à l’époque moderne.

Principales publications
L’Histoire à parts égales. Récits d'une rencontre Orient-Occident (XVIe-XVIIe siècle), Paris, Le Seuil, 2011.
• « Histoire globale, histoires connectées : un « tournant » historiographique ? », dans A. Caillé et S. Dufoix (éd.), Le "Tournant global" des sciences sociales, Paris, La Découverte, 2013, pp. 44-66.
Cultures of Voting : the Hidden History of the Secret Ballot, avec Briquet Jean-Louis et Pels Peter (eds), London, Hurst & Company, 2007.
Mémoires d'empire : la controverse autour du "fait colonial", Bellecombe-en-Bauges, Editions du Croquant, 2006.
Etat colonial, noblesse et nationalisme à Java: la tradition parfaite (XVIIe-XXe siècle), Paris, Karthala, 2005.

• « La tentation du monde : ‘‘histoire globale’’ et ‘‘récit symétrique’’ », dans C. Granger (dir.), A quoi pensent les historiens ? Science et insouciance de l’histoire au XXIe siècle, Paris, Autrement, 2013, pp. 181-196.
• « Histoire globale, histoire connectée », dans C. Delacroix, F. Dosse, P. Garcia et N. Offenstadt (dir.), Historiographies I. Concepts et débats, Paris, Gallimard / Folio Histoire, 2010, vol. 1, pp. 366-377.

• « Norbert Elias et la question des violences impériales. Jalons pour une histoire de la ‘‘mauvaise conscience’’ coloniale », Vingtième siècle, 2010, n° 106, pp. 127-140.
• « ‘‘Des gens inconvenants’’. Javanais et Néerlandais à l’aube de la rencontre impériale », Actes de la recherche en sciences sociales, dossier « Politiques impérialistes », 2008, n° 171-172, mars, pp. 104-121.
« Rencontres impériales. L’histoire connectée et les relations euro-asiatiques », Revue d’histoire moderne et contemporaine, vol. 54, n° 4-bis, 2007, dossier « Histoires globales », pp. 55-75.

Contribution(s) :