Asie du Sud : les amateurs-experts de la violence collective

Par Laurent GAYER
Comment citer cet article
Laurent GAYER, "Asie du Sud : les amateurs-experts de la violence collective", CERISCOPE Puissance, 2013, [en ligne], consulté le 24/08/2019, URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/puissance/content/part5/asie-du-sud-les-amateurs-experts-de-la-violence-collective

• ARBORIO A-M. (2011) Un personnel invisible. Les aides-soignantes à l’hôpital, Paris, Anthropos.

• BLOM A. (2009) « Le Hizb-ul-Mujahidin du Cachemire », in L. Gayer et C. Jaffrelot (dir.), Milices armées d’Asie du Sud. Privatisation de la violence et implication des Etats, Paris, Presses de Sciences Po.

• BUTON F., GAYER L. (dir.) (2012) « Sociologie des combattants », Pôle Sud, n°36.

• COLLINS R. (2008) Violence. A Micro-Sociological Theory, Princeton/Oxford, Princeton University Press.

• CORAL CORDERO I. (1998) « Women in war: impact and responses », in S. J. Stern (ed.), Shining and Other Paths. War and Society in Peru, 1980-1995, Durham, Duke University Press, pp. 45-74.

• DEBOS M. (2013) Le métier des armes au Tchad. Le gouvernement de l’entre-guerres, Paris, Karthala.

• DELLA PORTA D. (1995) Social Movements, Political Violence, and the State. A Comparative Analysis of Italy and Germany, Cambridge, Cambridge University Press.

• GAYER L. (2008) « Les Rangers du Pakistan : de la défense des frontières à la ‘‘protection’’ intérieure », in J-L. Briquet et G. Favarel-Garrigues (dir.), Milieux criminels et pouvoirs politiques. Les ressorts illicites de l’Etat, Paris, Karthala, pp. 23-55.

• GAYER L. (2009) « Le parcours du combattant : une approche biographique des militant(e)s sikh(e)s du Khalistan », Questions de recherche, n°28, mai.

• GAYER L. (2010) « Profession : tueur », La vie des idées, 3 décembre.

• GAYER L. (2012) « Des ‘princesses’ chez les ‘lions’: parcours de vie de recrues féminines dans la guérilla sikhe (1984-1995) », in C. Jaffrelot et A. M. Arif (dir.),Politique et religions en Asie du Sud. Le sécularisme dans tous ses Etats ?, Paris, Editions EHESS, pp. 267-290.

• GAYER L. (2013a) Karachi. Ordered Disorder and the Struggle for the City, Londres, Hurst.

• GAYER L. (2013b) « ‘Love-marriage-sex’ in the People’s Liberation Army: the libidinal economy of a greedy institution », in M. Lecomte-Tilouine (dir.), Revolution in Nepal. An Anthropological and Historical Approach to the People’s War, Delhi, Oxford University Press, pp. 333-366.

• GROJEAN O., KAYA S. (2012) « Ce que font les combattants quand ils ne combattent pas : regards croisés sur les guérilleros du PKK et les commandos de l’armée turque », Pôle Sud, n°37, pp. 97-115.

• HUGHES E. C. (2009 [1951]) The Sociological Eye. Selected Papers, New Brunswick/Londres, Transaction Books.

• KHAN N. (2010) Mohajir Militancy in Pakistan. Violence and Practices of Transformation in the Karachi Conflict, Londres, Routledge.

• LECOMTE-TILOUINE M. (2009) Hindu Kingship, Ethnic Revival, and Maoist Rebellion in Nepal, Delhi, Oxford University Press.

• LINHARDT D. (2006) « Guerrilla diffusa : Clandestinité, soupçon et provocation dans le conflit entre organisations révolutionnaires subversives et l’État ouest-allemand (années 1970) », Politix, n°74, pp. 75-102.

• MARCHAL R. (1997) « Terminer une guerre », in R. Marchal et C. Messiant (dir.), Les Chemins de la guerre et de la paix, Paris, Karthala.

• SAFER WORLD (2010) Common Ground? Gendered assessment of the needs and concerns of Maoist Army combatants for rehabilitation and integration, Katmandou, novembre.