Al-Jazeera : les ressorts incertains de l'influence médiatique

Par Mohammed EL OIFI
Comment citer cet article
Mohammed EL OIFI, "Al-Jazeera : les ressorts incertains de l'influence médiatique", CERISCOPE Puissance, 2013, [en ligne], consulté le 24/08/2019, URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/puissance/content/part2/al-jazeera-les-ressorts-incertains-de-l-influence-mediatique

L’influence prêtée à Al-Jazeera sur les opinions publiques dans le monde arabe est une des raisons qui expliquent la multiplication des chaînes d’information en continue en langue arabe lancées par tous les Etats impliqués dans les enjeux liés au Moyen-Orient. Al-Jazeera s’est également engagée dans un processus d’internationalisation avec le lancement d’Al-Jazeera English en 2006 et d’Al-Jazeera America en 2013.

Nous pouvons ainsi conclure, tout d’abord, que la question de la régulation des relations internationales par les médias se pose avec d’autant plus d’insistance que les individus prennent de plus en plus conscience de l’impact de la sphère globale sur leur existence locale et que les Etats se voient partiellement dépossédés de leur capacité à façonner leurs propres opinions publiques. Ensuite, le poids et la légitimité dont bénéficie Al-Jazeera auprès des opinions publiques dans le monde arabe constituent un véritable défi à chacun des Etats arabes et interrogent les schémas théoriques classiques établis habituellement entre médias et politique dans un cadre strictement national. Enfin, la visibilité internationale du Qatar est indissociable de l’émergence d’Al-Jazeera : « l’influence sans puissance » dont jouit ce pays montre que non seulement les « petits Etats » peuvent également mener une politique étrangère, mais qu’ils sont susceptibles de manier certains outils de la puissance avec plus d’aisance que les « grands Etats ».