Pauvreté Syndiquer le contenu

Par Taoufik DJEBALI

De la crise financière à la crise sociale

La crise financière a débuté en 2007. Très vite, les décideurs politiques et économiques ont pris conscience de son ampleur et des dangers qu'elle comportait. Dans les mois qui ont suivi la faillite de quelques banques et assureurs américains, l'économie américaine - et mondiale - a commencé à montrer quelques signes de fragilité et de faiblesse. L’imbrication entre les domaines économique et financier n'a laissé aucune chance de reprise aux secteurs industriel et tertiaire après l'effondrement de la Bourse.

Par Rachel GUYET

Le territoire européen présente non seulement des disparités socio-économiques importantes d’un Etat membre à l’autre mais également entre les régions au sein d’un même Etat. Ces écarts se sont accentués avec les effets de la crise qui frappe l’Union européenne depuis 2008. En 1989, celle-ci s’est dotée d’une politique de cohésion pour réduire ces déséquilibres économiques et sociaux et encourager la convergence entre les régions européennes, contribuant ainsi au développement économique et social de tous les territoires.

Par Jean-Jacques GABAS et Camille LAPORTE

La question de la pauvreté et de son traitement est récurrente dans la pensée sur le développement. Tous les « pionniers du développement » (Rosenstein-Rodan, Kalecki, Nurske, Hirschmann, Singer…) depuis les années 1940 ont abordé chacun à leur manière ce sujet central d’économie politique.

Par Breno BRINGEL

Pauvreté, luttes paysannes et souveraineté alimentaire comme nouveau paradigme

Les deux dernières décennies ont marqué l’extension d’un débat public global sur la pauvreté qui a adopté de nouvelles positions, définitions, et constructions politiques et sociales.

Par Mahaman TIDJANI ALOU

La lutte contre la pauvreté a longtemps relevé de l’Etat et de ses partenaires au développement, quand bien même celle-ci n’était pas explicitement énoncée dans les programmes politiques. En fait, la question de la pauvreté n’est devenue centrale dans les débats politiques en Afrique subsaharienne qu’au début des années 2000 avec la mise sur agenda des stratégies de réduction de la pauvreté (SRP) par la Banque mondiale et le FMI.

Par Marianne BERTHOD-WURMSER

L’observation de la pauvreté rurale en France est ancienne. On est tenté de remonter, au moins, aux descriptions de Vauban s’élevant contre les taxes prélevées sur la population des campagnes écrasée par la pénurie de moyens de subsistance. Dans la vision contemporaine de pays développés comme la France, la pauvreté met d’abord en cause l’emploi, salarié ou non - aujourd’hui majoritairement tertiaire, modérément industriel et chichement agricole – qui assure directement ou indirectement à tous leurs ressources.

Par Christophe Jaffrelot

L’Inde est à la fois un des pays où le taux de croissance est le plus élevé au monde - 7% en moyenne annuelle sur la décennie 2000-2010 - et celui où le nombre de pauvres est le plus grand. Ce paradoxe - dont les termes varient suivant les critères que l’on adopte pour définir la ligne de pauvreté - s’explique par le caractère très inégalitaire d’une trajectoire en forme de croissance sans développement.

Par Luis Martinez

Les révoltes au Maghreb s’inscrivent dans un contexte caractérisé par l'arrivée de nombreux jeunes sur le marché du travail, par des économies incapables de répondre à leurs demandes et par des institutions politiques délégitimées. Provoquées initialement par la répercussion de l'augmentation du prix des matières premières sur les prix des produits de consommation de base, ces révoltes auraient pu se transformer en émeutes de la faim et se terminer par des arrestations massives dans le cadre d’une politique de répression.

Par Patrick GONIN et Nathalie KOTLOK

Pourquoi partent-ils ? Parce qu’ils sont pauvres et/ou qu’ils n’ont pas de travail est la réponse que l'on entend le plus souvent. Nous avons posée cette question dans des classes d’écoles primaires et de collèges lors d’interventions présentant les migrations internationales de notre monde contemporain. Rien d’étonnant : ces élèves ne font que reproduire ce qui est largement propagé par trop d’hommes politiques ou de commentateurs d’actualité lorsque les questions migratoires sont débattues. Cet adage n’en demeure pas moins une vérité très partielle.

Par Juan Carlos GUERRERO BERNAL et Yann BASSET

En Colombie, la dernière élection présidentielle, qui a vu la victoire du candidat Juan Manuel Santos (ministre de la Défense de l’administration sortante), a suscité une polémique sur l’utilisation des programmes officiels d’aide sociale à des fins électorales. En particulier, le programme Familias en Acción (Familles en action, désigné ici par le sigle FA), aurait été employé au profit de Santos.

ceriscope pauvrete ceriscope fraontires Prsentation de la publication Sommaire Ceriscope puissance