En France, les pauvres s'en vont aussi à la campagne

Par Marianne BERTHOD-WURMSER
Comment citer cet article
Marianne BERTHOD-WURMSER, "En France, les pauvres s'en vont aussi à la campagne", CERISCOPE Pauvreté, 2012, [en ligne], consulté le 07/12/2019, URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/pauvrete/content/part2/en-france-les-pauvres-sen-vont-aussi-a-la-campagne

On s’est d’abord appuyé sur une sèche analyse statistique, qui souligne que même les nomenclatures ne permettent pas de distinguer clairement le « rural » de l’« urbain », puis on a développé une analyse plus qualitative de figures de la pauvreté, dont beaucoup naviguent aussi entre rural et urbain, et tenté de démêler quelques-uns des processus de « chute dans la pauvreté » dans un milieu rural où se cumulent rapidement les handicaps. Le regard n’a donc pas cessé de porter alternativement sur le rural et l’urbain : il n’est probablement plus possible de considérer la pauvreté rurale « en elle-même », sans référence au monde urbain avec lequel elle ne cesse de s’articuler.  

En guise d’ouverture sur l’avenir, même dans cette approche rapide, s’impose un schéma d’action localisée combinant « développement économique » et « développement social ». De fait, on rejoint ainsi le principe directeur constant, pragmatique, de l’action urbaine sur la pauvreté et notamment celle des « quartiers difficiles ». Dans ces zones, on sait que l'action sur le seul environnement bâti n'a guère de sens sans désenclavement des quartiers, aides sociales spécifiques associant la population et mesures de développement de l'activité et de l'emploi. Depuis plusieurs décennies, les acteurs de terrain (pas toujours entendus) appellent à  mettre en place des actions globalisées de différentes natures, alliant intervention sur l’habitat, sur la vie sociale, sur le tissu économique et sur les services publics. Ce même principe, adapté, pourrait inspirer l’action contre la pauvreté dans le milieu rural, moins dégradé sans doute que celui des quartiers urbains les plus difficiles, mais peut-être placé aujourd’hui sous la menace d’une évolution en grande partie de même nature.