Les enjeux de la sociologie de la pauvreté

Par Jeanne LAZARUS
Comment citer cet article
Jeanne LAZARUS, "Les enjeux de la sociologie de la pauvreté", CERISCOPE Pauvreté, 2012, [en ligne], consulté le 07/12/2019, URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/pauvrete/content/part1/les-enjeux-de-la-sociologie-de-la-pauvrete

On le voit avec la notion d’exclusion, l’analyse de la pauvreté est toujours un défi pour la sociologie, car elle oblige à une réflexion d’ensemble sur le lien social. Ainsi, une manière contre-intuitive de se pencher sur la pauvreté consiste à étudier la richesse. Les travaux récents sur la concentration des patrimoines et le lien entre fiscalité et imposition nous invitent à aborder la question de la pauvreté non plus sous l’angle des politiques d’assurance et d’assistance sociales, mais sous celui des effets de la fiscalité, de la régulation du marché du travail, des lois contre l’immigration illégale, qui placent une partie des individus dans des situations de sujétion sociale et politique mais aussi économique.

Toutefois, à l’heure actuelle, la question essentielle de la sociologie de la pauvreté est celle de l’assistance aux pauvres. Les critiques adressées à l'État-providence, sa contraction, en parallèle d’une stigmatisation toujours plus explicite des chômeurs, des « assistés » et autres « profiteurs » créent un contexte qui rendent très sensibles les études sur la pauvreté. Les émeutes survenus dans les quartiers populaires des pays développés interrogent elles aussi les chercheurs en sciences sociales : si le moment de l’enquête impose une neutralité scientifique, il existe aujourd'hui une forte demande politique et sociale d’explication des tensions qui traversent nos sociétés, mais aussi une demande de prescription. Les enjeux qu’affrontent les sociologues de la pauvreté ne sont pas seulement théoriques et méthodologiques mais bien également politiques