Accès à l’énergie et consommateurs vulnérables : les enjeux de la précarité énergétique en Europe

Par François BAFOIL et Rachel GUYET
Comment citer cet article
François BAFOIL et Rachel GUYET, "Accès à l’énergie et consommateurs vulnérables : les enjeux de la précarité énergétique en Europe", CERISCOPE Environnement, 2014, [en ligne], consulté le 14/12/2019, URL : http://ceriscope.sciences-po.fr/environnement/content/part4/acces-a-l-energie-et-consommateurs-vulnerables

Les pays qui constituent le second groupe, parmi lesquels la Pologne et la Hongrie, amalgament précaires énergétiques et pauvres. Faute d’identifier le groupe des « précaires énergétiques », des estimations polonaises portent sur le nombre de « clients vulnérables ». L’Institut polonais du travail et de la politique sociale avançait ainsi en 2006 le chiffre approximatif de 800 000 familles menacées de précarité énergétique (Institut polonais du travail 2013). Mais ce chiffre correspond à un groupe déjà identifié comme pauvre. La précarité énergétique n’est pas évaluée en tant que telle, selon des critères propres et spécifiques. En Hongrie, est considéré comme « client vulnérable à protéger » l’individu handicapé et/ou socialement défavorisé, l’accès à l’énergie n’est que subsidiairement pris en compte. Cette catégorie ne permet donc aucun recensement des « précaires énergétiques ». Pourtant, l’accès au chauffage était une des politiques phares des régimes communistes et les gouvernements de l’époque ont largement subventionné la consommation d’énergie. Aujourd’hui, cet aspect n’est abordé que sous l’angle de la pauvreté et ne fait plus partie des priorités de l’Etat.